Ligne, dessein d’une partition

« Chi bel il sogno di Doretta », sur un opéra de Puccini, recherches et créations avec la danseuse Namiko Gahier-Ogawa, dessein d’une narration où se dessine le corps dans son expression.

sur
sur

« Chi bel il sogno di Doretta », sur un opéra de Puccini, recherches et créations avec la danseuse Namiko Gahier-Ogawa, dessein d’une narration où se dessine le corps dans son expression.

Que danse la couleur

Dialogue avec la danseuse et metteur en scène Emmanuelle Rigaud dans un laboratoire de recherches autour de la danse, du corps et de la peinture en mouvement.

sur
sur

Dialogue avec la danseuse et metteur en scène Emmanuelle Rigaud dans un laboratoire de recherches autour de la danse, du corps et de la peinture en mouvement.

Musique, peinture et poésie en performance

Performance au 99, (lieu de convergences artistiques dans le 18ème à Paris), dans une improvisation et un dialogue de la musique, de la peinture et de la poésie. Avec Paolo Vignaroli (Flûte), Olivia Scemama (Contrebasse), Elif Bleda (Piano), Alexis Bernaut (Ecriture et Poésie)

sur
sur

Performance au 99, (lieu de convergences artistiques dans le 18ème à Paris), dans une improvisation et un dialogue de la musique, de la peinture et de la poésie. Avec Paolo Vignaroli (Flûte), Olivia Scemama (Contrebasse), Elif Bleda (Piano), Alexis Bernaut (Ecriture et Poésie)

Musique en peinture, espace d’une improvisation

Sur un dialogue improvisé autour de la transversalité de la couleur, du geste pictural et du son, performance à l’atelier Byzance (lieu de création dans le 11e à Paris) avec Blanche Lafuente (Batterie), Olivia Scemama (Contrebasse) et Tristan Pradelle (Saxophone).

sur
sur

Sur un dialogue improvisé autour de la transversalité de la couleur, du geste pictural et du son, performance à l’atelier Byzance (lieu de création dans le 11e à Paris) avec Blanche Lafuente (Batterie), Olivia Scemama (Contrebasse) et Tristan Pradelle (Saxophone).